Journal d’une présidente

11/01/22

Bonjour à tous,

Cela fait maintenant 1 an que j’ai créé ma société ETIKH. Je vous avais promis de vous partager ce que vit une présidente de société et me revoici donc pour vous faire part de mon évolution.

Les 6 premiers mois ont été difficiles mais comme toute entreprise qui démarre j’imagine. Il a fallu tout découvrir très vite, il a fallu apprendre toutes les responsabilités d’un chef d’entreprise. Assurances en tout genre, TVA, charges, facturation, impayés, relances… Je me souviens encore d’anciens consultants qui me disaient quand j’étais Responsable commerciale : « De toute façon ton travail c’est d’être payé à te faire belle et à manger au resto ! ». Satanés préjugés…

Pendant ce démarrage d’ETIKH, il y a eu des hauts et des bas comme pour chaque entrepreneur. Il y a eu des coups durs, des personnes à qui l’on fait confiance et qui nous trahissent au risque de mettre en péril notre société, de nouvelles politiques que vous n’avez pas anticipé et qui vous font beaucoup de mal à l’activité, des chefs d’entreprises qui vous insultent. Il y a aussi des choses bizarres comme des sociétés qui vous appellent pour vous proposer de racheter la vôtre alors que vous avez 1 mois d’existence à peine, d’autres qui essaient de vous couler en prétendant connaître votre société depuis des années comme une mauvaise société, des sociétés qui viennent comme des rapaces vous gratter tout ce qu’ils peuvent, contacts, infos, business, clients, consultants…

Bref, il y a eu quelques moments difficiles…

Heureusement, il y a eu aussi des moments magiques et magnifiques ! Et c’est ce que je souhaite retenir car c’est en continuant de rester constructive que je vais garder la force de faire évoluer les choses. Parmi les jolies choses à retenir, on peut parfois se sentir seule lorsqu’on démarre une société pour la première fois. Mais la réalité c’est qu’on a tellement la tête dans le guidon qu’on ne se rend pas compte qu’on est entourés et de personnes extrêmement bienveillantes. Un chef d’entreprise m’a contacté par le biais de LinkedIn pour me proposer de l’aide si j’en avais besoin. Il m’a expliqué qu’il suivait mon parcours depuis quelque temps et qu’il a trouvé ça très courageux de ma part de me lancer dans un contexte aussi difficile à cause du Covid. Des clients qui vous soutiennent et vous accompagnent dans cette nouvelle aventure, des consultant qui vous proposent de l’aide quand vous êtes en difficulté… et il y a les belles rencontres, des personnes qui débarquent dans votre vie, qui n’attendent rien de vous , qui n’ont rien à prouver et qui vous tendent la main parce que votre projet les a touché, parce qu’ils croient en vous et en vos qualités , parce qu’ils sont assez intelligents pour savoir que ce n’est pas une réussite lorsque l’on a besoin d’écraser les autres mais que c’est la construction qui est une réussite.

Je voudrais terminer cet article en remerciant toutes les personnes incroyables qui m’ont soutenues, qui m’ont aidé, conseillé, élevé, accompagné. Merci milles fois pour votre gentillesse, sagesse et bienveillance. Je vous promets de continuer de me battre, d’avancer et de construire.

A très vite !

Isabelle

Leave a Comment

Ce site Web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site Web.